En Fr
  • 1.

    La ville sensuelle

  • 2.

    Climat

  • 3.

    Paysages construits

  • 4.

    Au bord de l’eau

    Recueillie, transportée, partagée, l’eau est au cœur de la vie urbaine. Longtemps avant que les canalisations et les robinets individualisent notre rapport à l’eau, le puits ou la fontaine a organisé la vie des communautés, faisant de l’eau un élément de sociabilité. C’est aussi autour d’elle que se sont dressés les grands axes de communication, de circulation assurant le transport des marchandises, des hommes et des savoirs. Pourtant, aujourd’hui, la ville semble davantage habitée par ses peurs de l’eau : inondations, pollutions, risques sanitaires, hygiène, l’eau potable, rivières propres, assèchement des nappes phréatiques. Il est nécessaire de retrouver une magie de l’eau. Derrière la banalité de notre rapport à l’eau, on redécouvre la trace d’un imaginaire urbain façonné far l’eau. C’est par exemple le cas des villes portuaires, ou de l’eau des mers lointaines, exotiques. L’eau des fleuves renvoie au passage du temps, à l’oubli. L’eau des lacs est celle de la contemplation et de l’apaisement des sens tandis que l’eau des plages à proximité des centres urbains est celle de la récréation et de la joie. Toutes ces eaux qui ne sont qu’un seul et même élément rendent la ville plus fluide et plus profonde.

    • 4.1.

      Textes

    • 4.2.

      Images

    • 4.3.

      Vidéo

    • 4.4.

      Podcast

    • 4.5.

      Propositions

      • 4.5.1.

        HUANGPU RIVER EAST SIDE BANK

      • 4.5.2.

        PARQUE DEL RIO MEDELLIN

      • 4.5.3.

        NAVY PIER CHICAGO

      • 4.5.4.

        MUSEE DE LA VILLE DE YICHANG

      • 4.5.5.

        GARE MARITIME DE SETE

        T X T

        Projet en cours │ Sète │ France │ 2014
        avec Jacques Ferrier Architectures et C&t ingénierie

        « Il n’est pas de spectacle pour moi qui vaille ce que l’on voit d’une terrasse ou d’un balcon bien placé au-dessus d’un port… L’oeil, dans ce poste privilégié, possède le large dont il s’enivre et la simplicité générale de la mer, tandis que la vie et l’industrie humaines, qui trafiquent, construisent, manoeuvrent tout auprès, lui apparaissent d’autre part. » 

        Paul Valéry - Inspirations méditerranéennes – Paris le 15 février 1934

        Le terminal maritime de la ville de Sète est bien plus qu’une gare ; c’est un point de départ vers une destination exceptionnelle, la Méditerranée, espace d’histoire et de culture qui réunit l’Europe et l’Afrique, la Méditerranée de Fernand Braudel et d’Albert Camus, le Maghreb, l’Algérie et notre histoire commune. Témoin du passé et tourné vers le futur, c’est un lieu porteur de nos espoirs et projets pour l’espace méditerranéen. Le terminal maritime est également un point d’arrivée ; arrivée sur le lieu le plus remarquable de la côte languedocienne, une irrégularité de relief dans l’horizontalité calme et continue des lagunes. Paysages issus du mélange improbable des pins, des vignes, des étangs et des bassins par-dessus lesquels flottent, ici et là, les silhouettes intrigantes et dégingandées des superstructures du port industriel. Nous avons conçu le terminal passagers de Sète, comme l’on conçoit un film cinématographique, c’est à-dire en élaborant plusieurs plans-séquences spatiaux et temporels, selon les modes de transports, selon le sens des déplacements, rythmés par des parcours animés d’atmosphères variées et sensibles. Pour nous l’expérience vécue dans la gare et sur l’ensemble du site fait déjà partie du voyage à part entière. Il s’agit dans le sens de l’embarquement d’une invitation au voyage et dans le sens du débarquement d’un accueil bienveillant.

         

        I M G
    • 4.6.

      Fresque

    • 4.7.

      Leitmotive

  • 5.

    Dans le ciel

  • 6.

    Mouvement et équilibre

  • 7.

    La nuit

  • 8.

    Matière des villes

  • 9.

    Actualités

  • 10.

    Informations

  • 11.

    Index