En Fr
  • 1.

    La ville sensuelle

  • 2.

    Climat

  • 3.

    Paysages construits

  • 4.

    Au bord de l’eau

    Recueillie, transportée, partagée, l’eau est au cœur de la vie urbaine. Longtemps avant que les canalisations et les robinets individualisent notre rapport à l’eau, le puits ou la fontaine a organisé la vie des communautés, faisant de l’eau un élément de sociabilité. C’est aussi autour d’elle que se sont dressés les grands axes de communication, de circulation assurant le transport des marchandises, des hommes et des savoirs. Pourtant, aujourd’hui, la ville semble davantage habitée par ses peurs de l’eau : inondations, pollutions, risques sanitaires, hygiène, l’eau potable, rivières propres, assèchement des nappes phréatiques. Il est nécessaire de retrouver une magie de l’eau. Derrière la banalité de notre rapport à l’eau, on redécouvre la trace d’un imaginaire urbain façonné far l’eau. C’est par exemple le cas des villes portuaires, ou de l’eau des mers lointaines, exotiques. L’eau des fleuves renvoie au passage du temps, à l’oubli. L’eau des lacs est celle de la contemplation et de l’apaisement des sens tandis que l’eau des plages à proximité des centres urbains est celle de la récréation et de la joie. Toutes ces eaux qui ne sont qu’un seul et même élément rendent la ville plus fluide et plus profonde.

    • 4.1.

      Textes

      Chacun a en tête une image particulière de la ville méditerranéenne. C’est, avant tout, une série de sensations : le bleu intense du ciel, le scintillement de la mer, le balancement d’un pin, les linges qui sèchent aux fenêtres, mais aussi la tonalité particulière du vent, le claquement des boules de pétanque, les deux-roues trop bruyants, les conversations qui meurent tard dans la nuit, les odeurs qui envahissent la rue… Toutes ces impressions trouvent difficilement leur place dans un manuel d’urbanisme. Elles sont pourtant ce qui fait la singularité et la beauté de la ville méditerranéenne.

      Bien au-delà des découpages territoriaux et administratifs, les villes de l’arc méditerranéen partagent, peu ou prou, une culture et des expériences communes. De Gênes à Barcelone en passant par Nice, Marseille et Montpellier, ces 10 millions d’habitants vivent dans un même paysage, face à la mer et le plus souvent adossé aux reliefs marqués de l’arrière-pays. Ils sont baignés par le même climat qui crée des similarités dans les rythmes et les occupations journalières.

      Sensual City Studio propose d’examiner cet ensemble urbain à travers les usages, les sensations, les atmosphères et souligne la nécessité de réintroduire ces critères dits subjectifs dans l’élaboration de la stratégie urbaine, économique et sociale de ce territoire.

      Il est urgent de donner une réalité à l’arc méditerranéen, cette métropole vivante et innovante à la pointe d’une économie urbaine durable, idéalement située entre Europe et Afrique.

      Enrichi d’une contribution du géographe

      Michel Lussault, le livre Belle Méditerranée, la métropole sensible dessine les outils pour une façon radicalement nouvelle d’aménager la ville au XXIe siècle.

      [ + ]

       

    • 4.2.

      Images

    • 4.3.

      Vidéo

    • 4.4.

      Podcast

    • 4.5.

      Propositions

    • 4.6.

      Fresque

    • 4.7.

      Leitmotive

  • 5.

    Dans le ciel

  • 6.

    Mouvement et équilibre

  • 7.

    La nuit

  • 8.

    Matière des villes

  • 9.

    Actualités

  • 10.

    Informations

  • 11.

    Index