En Fr
  • 1.

    La ville sensuelle

    Dans la continuité de la réflexion que nous avons menée sur les projets urbains sur lesquels nous avons travaillé, chaque situation urbaine est pour nous l’occasion d’explorer une démarche conceptuelle qui prend pour base la place de l’homme dans la ville de demain. Les modes actuels -et prochains- de déplacement, d’habiter, de travail, de consommation sont les points de départ de notre approche. Créer un cadre à la diversité et à l’évolution des usages, et l’inscrire dans une géographie et une histoire, est le préalable à toute formalisation. Il s’agit de remplacer l’urbanisme de géométrie par un urbanisme d’atmosphères, de matérialités, de contexte, mêlant architecture et paysage ; mobiliser les technologies de pointe pour créer une ville sensuelle.

    La Ville Sensuelle est un projet qui répond à la question urgente de ce que doit être l’urbanisme aujourd’hui. La culture urbaine dans laquelle l’homme s’est installé au 20ème siècle prend en effet une ampleur nouvelle. Plus de la moitié de la population mondiale vit actuellement dans des villes, proportion qui n’a de cesse de croître et qui entraîne des problèmes de fonctionnement à une échelle jamais vue jusqu’alors, et met en péril non seulement les ressources de notre planète mais aussi la vie collective dans la cité.
    En Europe il s’agit de dépasser le modèle de la ville historique, et porter un œil neuf sur la périphérie comme véritable paysage urbain contemporain. Ailleurs dans le monde, plusieurs cités géantes, au-delà de dix millions d’habitants, se déploient sur tous les continents. Au 21ème siècle, des centaines de millions d’habitants vont ainsi vivre dans le seul univers urbain, un univers artificiel dont la technologie sera l’omniprésente raison d’être. La ville moderniste, faisant la part belle aux infrastructures et au zoning, déploie son architecture banale et internationale aux quatre coins de la planète et fabrique à la chaîne des mondes urbains sans qualité. Ailleurs c’est la nostalgie qui l’emporte. La ville en France, n’échappe pas à la remise en cause. Chaque nouveau projet est donc une opportunité pour innover et être exemplaire La réflexion sur la Ville Sensuelle est de rendre possible une autre approche. Une approche où la technique n’est pas une fin en soi et ne s’impose pas. Au contraire, en se perfectionnant elle se rend invisible, s’efface, et permet à l’homme de vivre la ville comme un paysage construit, proposant une expérience sensorielle complète. Une ville qui n’est pas seulement performante du point de vue du développement durable, mais qui est le lieu où le plaisir de vivre ensemble renoue avec l’histoire de la cité comme lieu fondateur de la civilisation. Une ville qui pour cela doit s’ancrer dans la culture, le climat, la géographie.

    • 1.1.

      Le débat

    • 1.2.

      Propositions

      • 1.2.1.

        MINDWALKS

        T X T

        Promenades mentales à Shanghai. Parce que cette ville est une expérience et une image que l’on porte avec soi. Loin du cliché de la ville générique, elle est une métropole vibrante, à l’image de ses habitants. Pour le comprendre, il faut la parcourir à pied, s’y risquer avec son corps et faire l’épreuve des lieux dans leur matérialité. Les diverses sensations, bruits, odeurs, mouvements, images, effleurements, nous baignent dans une réalité qui s’esquisse pas à pas et se dessine avec plus d’intensité au fur et à mesure de notre promenade. Dans ces quartiers de Shanghai, jusqu’alors méconnus, des histoires apparaissent fugaces ou prégnantes, des traces se révèlent,  des figures s’imposent : elles sont autant de points d’entrée qui nous donnent l’opportunité de faire à notre tour partie de la scène urbaine. Entre (tel temps et tel temps), nous avons fait 8 promenades, chacune au sein d’un espace clairement délimité de 2000m par 500m, soit très exactement 1km². L’enjeu était de s’immerger dans une portion de Shanghai pour s’imprégner de ses ambiances, de ses images, de ses histoires et de les restituer sous forme graphique et narrative. Nous vous proposons 8 cartes d’un genre nouveau qui relèvent à la fois du plan, du récit et de la carte sensible. Elles visent moins à situer des éléments topographiques de façon objective qu’à rendre compte de l’expérience vécue et de ses multiples dimensions : le rythme, les impressions, les perceptions et les représentations qui lui sont associées. La subjectivité est ici un moyen de conjurer le détachement entre la métropole et ses habitants, de promouvoir un urbanisme à visage humain. Et de rappeler qu’une ville n’est peut-être rien d’autre qu’une émotion. Editions Sensual City Book, R-Diffusion, 2016.

        [ + ] pour acheter le livre en ligne

        I M G
      • 1.2.2.

        LA GARE SENSUELLE

      • 1.2.3.

        PAVILLON FRANCE EXPO 2010

      • 1.2.4.

        BELLE MEDITERRANÉE

      • 1.2.5.

        LES VILLES INVISIBLES

    • 1.3.

      Films

    • 1.4.

      Conférences

  • 2.

    Climat

  • 3.

    Paysages construits

  • 4.

    Au bord de l’eau

  • 5.

    Dans le ciel

  • 6.

    Mouvement et équilibre

  • 7.

    La nuit

  • 8.

    Matière des villes

  • 9.

    Actualités

  • 10.

    Informations

  • 11.

    Index