En Fr
  • 1.

    La ville sensuelle

  • 2.

    Climat

  • 3.

    Paysages construits

    Dans une société de plus en plus urbanisée et industrialisée, dont les effets sur l’environnement sont destructeurs, il est nécessaire de réarticuler ville et nature. Les attentes réitérées des citadins sur le désir d’une réelle proximité avec la nature en ville expriment suffisamment que l’on n’est plus désormais dans une vision de la ville où l’on tient la nature à distance mais au contraire dans une volonté de symbiose où l’on cherche un ressourcement par la nature. La nature dont on parle ici ne peut être réduite à quelques points de végétation qui se donne trop souvent à voir comme une nature domestiquée. Ce dont il est question aujourd’hui est davantage l’idée d’écosystèmes organisés au cœur même de la ville, favorisant l’existence d’une flore et d’une faune spontanées. Cette biodiversité représente le tissu vivant de la ville, là où elle peut se régénérer en mobilisant les forces de germination et de dissémination. Si nous permettons à cette nature de reprendre sa place, nous apprendrons aussi à être attentifs à tout ce que l’urbanisme de géométrie nous a fait oublier : la qualité de l’eau ou de l’air, le rythme des saisons, l’alternance du jour et de la nuit. Autant d’aspects essentiels à notre condition d’être vivant trop souvent ignorée… Dans cette approche nouvelle, la ville n’est pas qu’un simple paysage où se mêlent le naturel et l’artefact, c’est un milieu habité, un tissu vivant où différents organismes s’équilibrent entre eux.

    • 3.1.

      Propositions

    • 3.2.

      Fresque

      • 3.2.1.

        Le pissenlit

      • 3.2.2.

        La plante sur le balcon

      • 3.2.3.

        Le Paon

        T X T

        Troisième écran : Succession de plans moyens.
        Extérieur / Tombée de la nuit / Ville au choix.
        Début de la boucle.
        – Ouverture au noir –
        Un grand parc en hauteur de la ville à la tombée du soir. Les promeneurs prennent les portes de sorties. Les lampadaires du parc s’allument les uns après les autres. Dans les aires de jeux, les toboggans sont vides. Les jets d’eau s’allument arrosant les vastes pelouses et les colonies de narcisses. Tout est calme, rien ne bouge, juste les jets d’eau qui tournent en cadence. La silhouette d’un paon surgit de la nuit. Il traverse lentement ce paysage comme dans un rêve. Il pousse un cri qui résonne en écho dans le silence du parc. Au loin, les lumières de la ville scintillent. Le jour se lève. Les pelouse du parc se remplit pour devenir un grand solarium.
        – Fondu au noir –
        Fin de la boucle.

        V I D
      • 3.2.4.

        Le jardin vertical

    • 3.3.

      Leitmotive

  • 4.

    Au bord de l’eau

  • 5.

    Dans le ciel

  • 6.

    Mouvement et équilibre

  • 7.

    La nuit

  • 8.

    Matière des villes

  • 9.

    Actualités

  • 10.

    Informations

  • 11.

    Index